Actualités Montpellier Events

La Sud de France Arena

mardi 23 juin 2015

Témoignage de Régis Walker, Directeur communication, des événements et du marketing à la FFGYM

Du 15 au 19 Avril 2015

Retour sur l’organisation des Championnats d’Europe de Gymnastique artistique féminine et masculine à la Park&Suites Arena de Montpellier (du 15 au 19 avril 2015) à travers le témoignage Régis Walker, Directeur communication, des événements et du marketing à la FFGYM.

- Quel bilan tirez-vous de ces Championnats d’Europe ? 

Sous le prisme du marketing, nous ne pouvions pas imaginer meilleur scénario. Les deux médailles sont tombées au meilleur moment ; samedi la salle était pleine pour celle de Samir (Aït Saïd, médaillé d’argent aux anneaux ndlr) et dimanche Claire (Martin, médaillée de bronze à la poutre) débute le direct sur France télévision et décroche la sienne. Je suis vraiment satisfait de l’audience.

- Avez-vous été satisfait de l’organisation de ces Championnats ?

La FF Gym, sous l’égide de la Fédération européenne (UEG) et en respect des cahiers des charges a organisé ces championnats. Respecter ce cahier des charges était assez facile à la Park&Suites Arena. C’est un outil parfait. Les moyens techniques et humains mis à disposition sont vraiment conséquents : il y a deux infrastructures sur le même site (Park&Suites Arena et Parc Expo) qui proposent d’importants espaces pour stocker du matériel, des véhicules, mettre en place des animations, un accueil VIP Presse dédié, un lounge pour les athlètes, une salle de restaurant… Les moyens techniques sont de grande qualité et se sont facilement adaptés à nos besoins.

Aussi, l’UEG vient avec ses partenaires et sous contrainte de non-concurrence, la salle nous permet de les valoriser, à travers de l’affichage sur de la panneautique dur et/ou LED, sur le Cluster à 4 faces qui surplombe la salle, la zone mixte et le fond de panneautique. J’ai appuyé sur tous les outils marketing à ma disposition, sans oublier les outils digitaux et sonores.

En ayant quelques matchs NBA à mon actif, si l’UEG nous avait permis de le faire, il aurait été intéressant d’ajouter quelques animations (lancers de T-shirts, cheerleaders…) ; ce n’est pas dans « l’esprit » de la Gymnastique mais la salle s’y prête tout à fait.

- Qu’est-ce qui a déterminé le choix du lieu  d’accueil de la compétition ?

Venir ici était un vrai choix politique et les collectivités nous ont suivis, encore plus physiquement sur la logistique. Aujourd’hui, sans préjuger de ce que sera le nouveau Bercy ou les prochaines salles mises en place, la Park&Suites Arena, dans sa configuration actuelle convient parfaitement à la Gymnastique : en termes de capacité d’accueil et de possibilités au niveau des installations. Les responsables, quel que soit leur entité, ont bien compris ce qu’était l’événementiel et comment aider les fédérations à performer.  Nous avons pu être opérationnels très rapidement et nous sommes fiers de ce que nous avons produit.

C’est la troisième fois que nous organisons un événement à la Park&Suites Arena, ce n’est donc pas anodin, et c’est pourtant une terre où nous n’avons pas forcément beaucoup de « clientèle » proche, contrairement à Paris ; il serait plus facile de fédérer du public dans une salle parisienne. Néanmoins nous avons enregistré presque 25.000 places sur 4 jours (5 500 places payantes/jour) à Montpellier. C’est une vraie réussite.